Les spectacles de la Compagnie des Lucioles

Kyotonomatopée

Kyotonomatopée
./_upload/ressources/kyotomatopee/ref_9806_ludo_leleu.jpg
./_upload/ressources/kyotomatopee/ref_9996_ludo_leleu.jpg
./_upload/ressources/kyotomatopee/ref_9775.jpg
./_upload/ressources/kyotomatopee/ref_9729_ludo_leleu.jpg
./_upload/ressources/kyotomatopee/ref_9651_ludo_leleu.jpg
./_upload/ressources/kyotomatopee/ref_9813.jpg
English Version
Création 2010
de Laurent Colomb
Production Fondation Royaumont, Compagnie des Lucioles.


>> Vidéo Kyotonomatopée - Etape de travail au 104 Cent Quatre

>> Vidéo de présentation de Kyotonomatopée

>> Kyotonomatopée au Festival Komaba Agora à Tokyo

Plus qu’une histoire, cette pièce se compose de répliques quelques peu énigmatiques entre un garçon (Alpha-boy), une jeune femme (Miss) et un homme sauvage (Otokonohito-san), plongés dans le tourbillons des langues.

Plus qu’un dialogue construit, les 17 scènes présentées déroulent un fleuve d’exclamations, d'interjections et d’onomatopées qui prend sa source dans la relation des mots aux monde. Un mix de formules en langues étrangères et d'explosions lexicales performatives que stimule un travail singulier sur la voix.

La partition sonore, très précise, convoque un vaste répertoire de timbres, de registres et d’intensités, détaillé par de nombreuses didascalies. Cette « perception musicale du langage » s’associe à une partition chorégraphique étudiée, un large éventail de masques, gestes et déplacements qui vont éclairer la signification souterraine de certaines répliques, mettre en valeur, souvent avec humour, l’articulation du verbe au geste.

Ainsi Kyotonomatopée explore les fondations mimétiques du langage, ses capacités figuratives. Elle use et abuse de l’onomatopée, notamment japonaise, considérée comme une grammaire parallèle à celle du langage parlé.

Témoin d’un véritable champs d’expérimentation acoustique où les multiples usages de cette langue se juxtaposent et se confrontent au-delà des frontières linguistiques, le spectateur est englobé par ce mode de communication spontané, ce complément du langage qui est ici, l'essence même de l’expression.


Les tournées

Documents Téléchargeables :

Les autres spectacles